Sainte Rose (Gers)

Localisation :
Sur la commune et le canton de Miradoux. Elle était établie sur les bords de l'Arratz, à la limite du Gers et du Tarn et Garonne, à 10 km à l'Est de Miradoux. A la sortie de Miradoux prendre la D 86 en direction de Poupas pendant environ 4 km. Un beau moulin se trouve sur la rive droite de l’Arratz, et un puits de l’autre côté de la route ouverte au début du siècle. Lors de son ouverture on mis à jour des squelettes, ce qui conforte la présence du cimetière à cet endroit.


Intérêt : néant.


Vestiges :
Un puits sur le site et un moulin sur l'Arratz à 100 m du monastère (photo).

Histoire :
Sainte -Rose a été fondée au XIIIe siècle , sans doute par les Seigneurs de Miradoux; elle aurait eu pour patronne secondaire Ste-Rose de Viterbe, sainte très vénérée au XIIIe siècle (1240-1258) mais qui surprend J.R Gaborit . Il semblerait que ce n’était pas cette Ste Rose qui fut invoquée, mais une sainte Rose faisant partie des Vierges de Cologne rapatriées en 1181 à Grandmont, et dont des reliques auraient été données à cette celle.
Cette maison hébergeait 5 clercs en 1295 et fut unie à Deffech en 1317. On raconte que les moines emmenèrent l'image de leur sainte patronne en partant de Sainte Rose et instaurèrent sa dévotion dans leur nouvelle résidence. Au XVIe siècle, cette dévotion fut supplantée par celle de Sainte-Rose de Lima alors en pleine apothéose. La maison de Sainte-Rose devint, après le départ des Grandmontains, un simple domaine faisant partie de la manse priorale de Deffech. Elle comprenait une métairie, des terres, et un moulin à deux meules sur l'Arratz. Ces biens furent vendus à la Révolution.

retour page d'accueil