Le Meynel (Val d'Oise) - voir l'article complet en pdf

Localisation
Ce prieuré se trouvait sur la commune de Maffliers, canton d’Ecouen, dans la forêt de l’Isle-Adam, à 25km à vol d’oiseau de Notre-Dame-de-Paris.
Entre Nerville-la-forêt et Maffliers, prendre à droite de la D64, la route Boucaut qui passe devant la maison forestière (veuillez voir le plan de la forêt à l’entrée de la forêt). Elle tourne à angle droit et descend jusqu’à l’ancien château des Bonshommes situé à 400 m de l’entrée. En descendant cette route Boucaut (fermée à la circulation automobile), on peut voir à mi-pente à gauche, l’ancienne fontaine qui alimentait le prieuré. Arrivé en bas de l’allée, on peut apercevoir l’enclos en friche de l’ancien prieuré, à travers un grand portail en fer.
Propriétaire
Office National des forêts - rue du Bois Carreau - Maffliers. Tel : 01 34 69 19 83
Intérêt
Église (Nord) : 0.
Néant (visites interdites, l’enclos est fermé).
Vestiges
L’ancien château des Bonshommes a été démoli à la fin des années 1970. D’après les gardes forestiers, seules des bases de murs de l’ancien château subsistaient ces dernières années. A ma dernière visite (juin 1995) des engins de terrassement se trouvaient sur l’emplacement, pour transformer l’enclos, en réserve ornithologique. Il reste néanmoins la fontaine sur le bord de la route Boucaut, et tout un réseau d’assainissement, ainsi qu’une vanne construite en pierres bien appareillées, au sud de l’ancien prieuré.
Nous possédons une description de cet ancien prieuré :
“le couvent des Bonshommes se composait d’un corps de bâtiment à deux ailes, comprenant église, cloître, parloir, cuisine, réfectoire, salle capitulaire, appartements du prieur et logements des frères convers.”
Mais la description de Darras est erronée lorsqu’il écrit :
“l’église contiguë à l’aile septentrionale... ”
L’expertise pour la mise en vente du bien du 11 janvier 1791, par François Roussel, expert nommé par le directoire du district de Gonesse nous donne une description exacte et complète des lieux (voir pièces page 18)
Le reste de l’estimation concerne les bâtiments de ferme et d’exploitation agricole, clos, potagers et terres vagues. Le tout est estimé à la somme de 33.524 livres 3 sols.

retour page d'accueil