Saint Léonard (de Noblat)

(chanoines augustins)

 

Parmi les ordres de chanoines réguliers fondés le chapitre de Saint Léonard occupe une place primordiale. A entendre Dom Jean Becquet il est celui qui soutient le mieux la comparaison avec l'abbaye clunisienne de Saint Martial de Limoges.

La vie de saint Léonard (voir les ermites limousins)

Le chapitre de chanoines

Le chapitre de Saint Léonard avait un prévôt laïc en 1021 de la famille Laron, Jourdain. Il fut nommé évêque de Limoges en 1052 par le duc d'Aquitaine. Une assemblée épiscopale désigna son successeur avec la protection de la comtesse Agnès, une dévote qui avait déjà fondé le chapitre Saint-Nicolas de Poitiers en 1050. L'évêque Ithier et la comtesse Agnès dans un acte épiscopal de novembre 1062 rétablissent la vie canoniale à Saint Léonard. Ils souhaitent voir s'établir une vie de prière et de pénitence. En 1105, ils forment un Collège de chanoines réguliers. Ils ne sont pas tenus à l'hospitalité, et les chanoines sont libres d'élire leur supérieur. Une quinzaine d'églises sont patronnées par eux ; généralement d'importances assez secondaires, et parfois situées loin. D'autres sont des transfuges soit d'Aureil comme Cheissoux, des moines bénédictins de Tulle avec Saint-Moreil. Puis le patrimoine s'étend dans la seconde partie du XIIe avec Eybouleuf, Bujaleuf, Moissanes et Sauviat. Saint-Léonard dès le XIIe siècle s'entoure de fossés et de remparts. Huit portes avec tours et pont-levis en gardent l'accès.
Il y avait deux sortes de recrutements. Les clercs, qui devaient être promu par le prieur au canonicat, et les convers. Ces derniers apportent leurs biens, meubles et immeubles, en échange d'un titre canonial.
La prospérité dura jusqu'au milieu du XIVe siècle, mais les guerres et brigandages auxquels s'ajoutèrent les famines et les épidémies mirent à mal leur économie. Le chapitre se perpétua jusqu'à la Révolution.


La Collégiale


Sur la voie Lemovinencis le premier oratoire fut construit autour de la dépouille de St Léonard mort en 559, sous le nom de Notre-Dame sous les arbres. Cette première chapelle fut détruite par les Normands. L'édifice actuel a été reconstruit au même emplacement à partir de 1023 pour être terminé au XIIIe siècle. Les bâtiments conventuels se trouvaient, croit-on, sur le côté Sud de l'église.

 

 

Statue de Saint Léonard

Saint Léonard

Liste des églises patronnées par l'abbaye Saint Léonard

Aigueperse

23300

Noth

Ambrugeat - St Salvy

19250

Ambrugeat

Barsanges - St Léonard

19170

Perol sur Vézère

Le Boueix

23170

Viersat

Bujaleuf - Saint Martin

87460

Bujaleuf

Champnetery -Saint Thomas

87400

Champnetery

la Chapelle Salamar

19130

St Bonnet la Rivière

le Châtenet en Dognon - Notre-Dame 87400 Le Châtenet

Cheissoux - Notre-Dame

87460

Cheissoux

Eybouleuf - Saint Pierre

87400

Eybouleuf

Le Dognon -St Michel

87340

Saint Laurent les églises

Linards

87130

Linards

Mareilles

23150

Sous-Parsat

Moissannes

87400

Moissannes

St Léonard du bois 23170 Nouhant

Sauviat

87400

Sauviat sur Vige

Saint Moreil

23400

Saint Moreil

 la collègiale

webmestre : Michel FOUGERAT

Retour ordres secondaires

Retour page d'accueil