La Primaudière (Loire-Atlantique)

 

Ce prieuré se trouve à la limite de deux départements, la Loire-Atlantique et du Maine et Loire, sur la commune de Juigné des Moutiers à 2 k au nord du bourg.Il reste l'église, une des plus grandes des églises grandmontaines subsistantes, les bâtiments conventuels ont été remaniés au XVIIe siècle.

L'église est ouverte au public.

Histoire :
Cette maison fut fondée par Geoffroy de CHATEAUBRIAND et Guillaume de la GUERCHE en 1207, sur la limite de leurs seigneuries. Le ruisseau qui passe au bas des bâtiments servait de limite entre l'Anjou et la Bretagne, et actuellement sépare les départements du Maine et Loire et de la Loire-Atlantique. En 1295, elle hébergeait cinq clercs et en 1317 elle fut unie à Montguyon tout en conservant sa communauté. En 1365, les religieux de Montguyon s'établirent à La Primaudière.
La collation du prieuré fut donné à Mr Leguédois moyennant 300 livres de pension le 13 juillet 1622 .
Au XIVème siècle, ce fut la communauté de Monnais qui s'établit à La Primaudière, puis en 1630, celle de Bercey. En 1768, il ne restait plus que trois clercs ; Dom CHAIGNEAU prieur Dom de PUYTADOUR et Dom du TILLET. La Primaudière fut unie au séminaire St-Charles Borromée d'Angers en 1770.
En 1783, un curé d'Armaillé, bourg voisin de la celle,et dont les pauvres recevaient des secours des Grandmontains, écrivait à son Évêque : " malgré toutes vos promesses, les pauvres qui sont nombreux aux environs de la Primaudière, n'ont pas reçu un liard pour eux ".
Pour plus de renseignements consulter les "Cahiers Grandmontains" n°5.

La Primaudière - chevet église

Le bâtiment Ouest et l'église

webmestre : Michel FOUGERAT

retour prieurés grandmontains

retour à la liste

retour page d'accueil