La chartreuse du Glandier

La chartreuse se trouve sur la commune de Beyssac (Corrèze), près d'Arnac-Pompadour.

Le Glandier fut fondé en 1219 par Archambaud VI de Comborn en expiation d'un crime. Cette fondation s'inscrit dans une période charnière de la fin des contre-coups de la réforme grégorienne et celle d'un nouvel élan de la vie religieuse, illustré par la création des ordres mendiants. En effet cette même année s'implante à Limoges un couvent de Dominicains, les franciscains arriveront quatre années plus tard.

Cette fondation jusque que là modeste, profita de l'élévation de Limousins au souverain pontificat en ayant trois de ses prieurs parvenir au généralat de l'Ordre. En 1545, la chartreuse fut pillée par les protestants, et sa communauté dut se réfugier à Pompadour. En 1645, commença la réédification des bâtiments. Sa communauté y resta jusqu'à la Révolution, ou elle fut dispersée en juillet 1791. La chartreuse fut occupée par différents propriétaires, dont les forges de Charles Lafarge qui furent rendus tristement célèbre par une affaire d'empoisonnement (1840). Les Chartreux rachetèrent le Glandier et y restèrent jusqu'aux lois de séparations de 1901. Actuellement elle a été transformée en centre médico-social pour le département de Paris,ell accueille des personnes handicapées adultes.

 

 

Pour en savoir plus sur le Glandier voir le site suivant :

http://www.conceze.com/beyssac/beyssac01.htm

 

le Glandier en 1840

dessin de 1840

Le Glandier en 2003

la chartreuse (nov. 2003)

le Glandier - entrée

cloître

Quelques vues de la chartreuse actuellement

chevet église

webmestre : Michel FOUGERAT

retour page des chartreux

retour page d'accueil